Bilan 5ème session TAP

La dernière période des TAP comprenait comme à l’accoutumée 2 activités d’éveil ou manuelles et deux activités sportives.
Le lundi, nous avons conjugué jeux de réflexion, jeux de langage visant le partage via la communication orale et divers ateliers créatifs dont la fabrication de l’awale, un jeu traditionnel africain de stratégie.
Le vendredi, nous avons fait des jeux de société et/ou du jardinage, observant la pousse de lentilles dans des coquilles d’œufs, semant  diverses plantes qui sont maintenant dans le jardin attenant à l’école. Enfin, nous avons consacré, toujours sur le thème du jardinage, trois séances sur l’ambroisie, une plante allergisante.(voir ci-dessous)
Le mardi et le jeudi étaient quant à eux plus sportifs.
Les sports collectifs étaient proposés le mardi, les enfants ont donc pratiqués plusieurs disciplines comme le football, le volley-ball, le handball toujours dans le but d’acquérir des compétences dans la progression vers la cible mais surtout la coopération.
Le jeudi nous proposions comme champ disciplinaire les jeux de raquette : le tennis mais aussi le badminton ou le tennis table. L’idée étant d’acquérir des bases avec des sports qui sont souvent proposés dans le secondaire et qui revêtent beaucoup d’intérêt sur le plan moteur.

Dans le cadre des TAP, nous avons consacré trois séances à apprendre à identifier une plante dangereuse pour la santé et hélas de plus en plus répandue sur nos territoires : l’ambroisie.
Ainsi les deux premières séances revêtaient un caractère plus théorique mais aussi pédagogique puisque munis de notre carnet de mission et bien aidés par la coordinatrice territoriale de santé, nous avons appris à empêcher l’ambroisie de se propager.
Mais nous avons aussi travaillé sur les étapes du cycle de développement de la plante ; identifié les secteurs qui peuvent contenir de l’ambroisie ; comparé les différents stades en fonction de la période de l’année et enfin nous avons débusqué de faux amis (armoise/cheveux d’ange/bouleau). Nous étions parés à passer à l’ultime étape : repérer l’ambroisie dans son milieu naturel !
Toute l’école s’est alors réunie accompagnée de 3 référents dont la responsable de la FREDON afin d’exploiter nos connaissances sur le terrain. Des consignes de sécurité ont été rappelées au préalable (port de gants obligatoire pour l’arrachage/ masque et combinaison nécessaires lors d’une intervention tardive / rappel aux enfants que seul un adulte peut arracher la plante) puis au prix d’une petite balade, trois plants d’ambroisie ont été identifiés et arrachés.
Les élèves et l’équipe pédagogique ont été sensibilisés à une problématique locale de santé, apprenant à lutter contre la propagation de l’ambroisie, une plante invasive allergisante. Les élèves se sont pris au jeu, l’activité étant présentée sous la forme ludique avec différents exercices contenus dans leur carnet de mission.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]